Moyenne annuelle de navigation en plaisance

En France, un plaisancier utilise son bateau entre 40 et 60 heures par an. C'est peu. Mais ces chiffres servent également à donner une moyenne d'utilisation pour un moteur, qu'il soit hors-bord ou in board. Alors, que faut-il penser des unités qui ont beaucoup d'heures moteur ? Est-ce un handicap pour la revente ? Doit-on fuir ces bateaux ? Non, si le moteur en question a été bien entretenu. Un moteur de 500 ou 600 heures ne doit pas vous rebuter si ce dernier possède un carnet d'entretien à jour ou des factures d'hivernage régulières...

En clair, mieux vaut un moteur avec beaucoup d'heures mais qui a été bien entretenu qu'un moteur avec peu d'heures dont les hivernages ont été bâclés ! source : Argus du bateau